Au fond de cette forêt

Tournée en Corée du 17 octobre au 2 novembre 2019

parties

Infos

création au KIAC Kinosaki International Arts Center

"Au fond de cette forêt est une pièce que j’ai écrite en 2008 à la demande du Théâtre Royal Flamand de Bruxelles. L’œuvre originale était une pièce ambitieuse, traitant d’une part en
parallèle de l’opposition entre les régions francophones et néerlandophones de Belgique, et d’autre part des différences entre humains et singes anthropoïdes.

Quelques années plus tard, j’en ai écrit une suite japonaise, qui mettait en scène des robots, pour examiner leurs différences avec les humains.
La nouvelle pièce que je propose aujourd’hui a pour toile de fond les relations conflictuelles entre Japon et Corée tout au long de l’histoire : elle en propose une nouvelle version, largement remaniée, pour  mobiliser ces jeunes comédiens venus de Corée, de France et du Japon." Oriza Hirata

Les 6 académiciens : Romain Bertrand, Ashille Constantin, Laure Deschamps,  Estelle Delville, Antonin Dufeutrelle, Isabella Olechowski font partie de l'aventure.
Sélectionnés par Oriza Hirata lors des stages d'interprétation qui ont eu lieu à L'Académie pour jouer dans "Au fond de cette forêt",  ils ont rejoint au KIAC (Kinosaki International Arts Center) à Toyooka en mai 2019, les 6 comédiens japonais et les 6 comédiens coréens.  Le spectacle est créé et joué au Japon puis tourné en Corée du sud et finalement joué en France. 
Ce spectacle en trois langues sera présenté au Japon le 16 juin à 14h au KIAC puis au studio Notos à l'Université Shikoku-Gakuin du 20 au 29 juin et au Théâtre Agora à Tokyo début juillet entre le 1er et le 15 juillet.

 En Corée "Au fond de cette forêt " sera repris lors du festival au Sejong M. Theater de Séoul les 19 et 20 octobre puis en tournée coréenne jusqu'au du 19 octobre au 1er novembre au Uijeongbu Arts Center (24 et 25 oct.), puis au Gwangmyeong Civic Center (01 nov.). Il sera ensuite joué en France au Théâtre de l'Union entre les 10 et 12 mars 2020.

> retrouvez + d'images sur la page Facebook de L'Académie de l'union