Maupassant. Histoires / Les bas fonds

mai juin 2021

parties

Infos

L’année 2021 marque le 10 ème anniversaire de la collaboration entre  L’Académie de l’Union et L’Institut d’État des Arts Scéniques de Saint-Pétersbourg.
Initiée par Anton Kouznetsov et Yury Krasovsky, ce partenariat s’est matérialisé par des échanges de professeurs et de membres de jury de concours, des ateliers et masterclass dirigés à la fois par des pédagogues russes et français ainsi que des voyages d’études pour nos élèves. 
Cette année sera l’occasion unique de mettre en lumière cette aventure pédagogique et artistique inédite entre deux institutions russe et française par une création franco-russe "Maupassant.Histoires" autour des textes de Guy de Maupassant intégrant les élèves des deux  écoles, mise en scène par Leonid Alimov, metteur en scène en chef du Théâtre « Komissarjevskaïa » de Saint-Pétersbourg.
Le Théâtre de l’Union présentera pendant cette même semaine "Les Bas-Fonds" de Gorki, mis en scène par Yury Krasovsky avec les 27 élèves de la promotion qu’il dirige.

L’Institut des Arts Scéniques de Saint-Petersbourg, fondé en 1779, est la plus ancienne école théâtrale en Russie. Avec ses fortes traditions et les méthodes d'innovation, l’Institut réunit les élèves de toutes les spécialités théâtrales : acteurs, metteur en scène, scénographes, acteurs du théâtre de marionnettes et cabaret, ainsi que les producteurs et les critiques théâtrales. Depuis le début du 20émé siècle, ici cohabitent les représentants des courants esthétiques différents : les adeptes de l’école classique du Théâtre Alexandrinski, les disciples de la méthode de Stanislavskii, les alliés de Meyerhold et les élèves de Mikhail Tchekhov.

MAUPASSANT. HISTOIRES. Note de Léonid Alimov
Les oeuvres de Guy de Maupassant ont toujours été et restent beaucoup aimées en Russie. À commencer par les premières publications qui sont vite devenus les livres de chevet de Lev Tolstoi et d’Anton Tchekhov, et jusqu’à ce jour, dans chaque théâtre russe, on présente « Bel ami » et « Boule de Suif ».
Pour moi, le secret du succès de ces oeuvres est sur la paume de la main. Maupassant décrit l’homme dans sa simplicité et en même temps, dans sa grandeur, avec ses douleurs, ses rêves, ses joies. Il trouve, à chaque fois, le ton unique, plein de tristesse et d'indulgence, ce qui fait que toi en tant que lecteur, tu ressens tout d’abord de l’empathie, même envers le personnage le plus « horrible ».
Son incroyable connaissance de la vie, sa capacité à pénétrer les coins cachés de l’âme des différents personnages ouvre un champ immense au jeu et à l'imaginaire  des acteurs et du metteur en scène !

LES BAS-FONDS. Note de Yurii Krassovski
Ce n’est pas par hasard que la pièce de Gorki « Les Bas-Fonds » fasse partie des chef-d’oeuvres reconnus de la dramaturgie mondiale. Les questions existentielles, posées par ce texte, sont propres à chaque individu qui cherche des réponses. La pièce a été écrite il y a plus de 100 ans, mais les problèmes, évoqués par ce texte, sont toujours d'actualité et ne font que s’accentuer. Notre société est malade. Et l’une des raisons principales de cette maladie est "la solitude dans la foule". 
L’homme est contradictoire. Il se confronte sans cesse au fait qu’il n’est pas parfait et que le monde où il vit, n’est pas parfait non plus. L’Homme erre dans le labyrinthe des collisions de la vie. Il cherche l’issue. Est-ce possible, dans ces conditions terribles, d’acquérir un minimum d'équilibre intérieur ?  
La question la plus importante - qu’est véritablement l’Homme ? 
Pour la création de ce spectacle, nous avons décidé, par principe, de nous éloigner des traditions du théâtre socio-réaliste. Nous avons cherché des réponses dans l’univers des valeurs morales et étiques. Même dans les bas-fonds, l’Homme a besoin de donner un sens à sa vie, il cherche à le trouver et à se retrouver lui-même. Le seul moyen est en apprenant à voir et à entendre l’autrui, à comprendre pour pardonner et ainsi éviter sa solitude.

En partenariat avec