LES PROJETS PERSONNELS A DESTINATION DU JEUNE PUBLIC

décembre 2021

parties

Infos

4 PROJETS PERSONNELS ONT ÉTÉ RETENUS CETTE ANNÉE ET SERONT PRÉSENTÉS EN DÉCEMBRE 2021 À L'ACADÉMIE DE L'UNION ET EN TOURNÉE 
PROJETS À DESTINATION DU JEUNE PUBLIC (DE LA MATERNELLE AU LYCÉE).
> du 9 au 12 décembre à L'Académie
> du 14 au 17 décembre en tournée

A L'ACADEMIE
JEUDI 9 DECEMBRE 
> 10H - GLOU-GOU LES LARMES (scolaire)
> 14H - EASY (tout public)
> 18H - UNE HISTOIRE DU SILENCE OU LA LAVEUSE DE NUIT (tout public)
> 20h - MES TERRES FAUVES (tout public)

VENDREDI 10 DECEMBRE
> 10H - GLOU-GOU LES LARMES (scolaire)
> 14H -MES TERRES FAUVES (tout public)
> 18H - UNE HISTOIRE DU SILENCE OU LA LAVEUSE DE NUIT (tout public)
> 20h - EASY (tout public)

SAMEDI 11 DECEMBRE
> 11H - GLOU-GOU LES LARMES (tout public)
> 14H - GLOU-GOU LES LARMES (tout public)
> 16H- EASY (tout public)
> 18H - UNE HISTOIRE DU SILENCE OU LA LAVEUSE DE NUIT (tout public)
> 20h - MES TERRES FAUVES (tout public)

DIMANCHE 12 DECEMBRE
> 10H - GLOU-GOU LES LARMES (tout public)
> 11H - GLOU-GOU LES LARMES (tout public)
> 14H - EASY (tout public)
> 16H - MES TERRES FAUVES (tout public)
> 18H - UNE HISTOIRE DU SILENCE OU LA LAVEUSE DE NUIT (tout public)

EN TOURNEE DU 14 AU 17 DECEMBRE DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES, PROGRAMME EN COURS

©Lucile Dirand
GLOU-GLOU LES LARMES
Projet personnel de Roxane Coursault-Defrance

Représentations scolaires à L'Académie : jeudi 9 décembre et vendredi 10 décembre à 10h / Tout public
(sur réservation) : samedi 11 décembre à 11h et 14h, dimanche 12 décembre à 10h et 11h

Ondine. Six ans. Ses parents sont en pleine séparation. Trop de silence, trop de tumulte.
« Une histoire de grandes personnes » Ondine a du mal à comprendre. Sa place, elle ne sait plus ce que c’est.
Un soir d’orage et de grosses larmes, elle disparait. Une noyade dans ses pleurs et son fort intérieur. Un périple dans le sel de ses sanglots où multitudes de personnages aquatiques vont croiser sa route...

Cette création est née d'une nécessité de parler de l'enfance et de la famille.
Comment grandir ? Comment appréhender le monde au travers de la sphère familiale qui nous entoure ? Quels sont ses moyens d'émancipation et de rêverie ?
Ce projet mené collectivement trouve ses racines dans le théâtre visuel avec marionnettes, théâtre immersif et sensoriel.

Projet collectif à l’initiative de Roxane Coursault-Defrance
Avec : Mahealani Amaru, Adélaïde Bigot, Lucile Dirand, Hélène Luizard
Durée estimée : 35 minutes
Public : à partir de 3 ans

 

©DR

UNE HISTOIRE DE SILENCE OU LA LAVEUSE DE NUIT
Projet personnel de Robinson Courtois

Représentations à l'Académie jeudi 9 décembre, vendredi 10 décembre, samedi 11 décembre et dimanche 12 décembre à 18h

"C'est la nuit. Une enfant rentre chez elle. Son père l'attend. Elle est en retard, c'est alors que près d'une rivière elle fait une rencontre surprenante..."
À la frontière du réel et de l'imaginaire une mère se débat avec ses souvenirs, avec ses souvenirs d'elle plus jeune. Touchant du bout du doigt le silence d'un père sur la mort d'une mère. Comment se construire dans le silence d'un parent. Au fil du récit et de ces souvenirs qui s'enchevêtrent, un fils tente de démêler l'histoire de sa mère. Et elle, tente de renouer un dialogue avec sa mère ou bien son père, avec son fils...

Inspiration : un conte du Berry sur les laveuses de nuit. George Sand a beaucoup écrit à ce sujet. Ce sont des femmes infanticides notamment qui lavent leurs âmes dans la rivière. Dans cette proposition un père et un fils rencontrent une laveuse de nuit. À partir de ce point de départ, différentes thématiques seront abordées (le deuil, la mémoire, la transmission, le traumatisme et sa transmission entre les générations...). La proposition navigue entre réalité et fiction, en lien avec le fantastique. Jouer en extérieur et de nuit, dans le froid, permet une autre manière d’appréhender le spectacle.

Conditions : Plein air au mois de décembre, la nuit. Prévoir des vêtements chauds
Jeu, écriture, création musicale, scénographie, construction décors : Robinson Courtois
Durée estimée : 45 min 
Public : à partir de 6 ans

©Lucile Dirand

EASY
Projet personnel de Coline Kuentz

Représentations jeudi 9 décembre à 14h, vendredi 10 décembre à 20h, samedi 11 décembre à 16h, dimanche 12 décembre à 14h

"Du haut de leur quatorze ans, Juillet, Avril et Novembre ne supportent plus de vivre à Audinghen, leur village natal. Pendant les grandes vacances, ils décident d'occuper le phare du Cap-Gris-Nez, le temps de repérer un cargo qui les amènera vers le sud. Ils ont tout prévu sauf l'inattendu, notamment l'arrivée d'une jeune fille de seize ans qui va bousculer leurs rêves et leurs idéaux. Un été où tout se mélange, tout commence et tout finit. "
Ce groupe d'adolescents cherche volontairement à se construire en marge du monde. À un âge complexe, ils tenteront de devenir encore plus adultes que les adultes. Ce n'est plus le temps incessant des questions enfantines, c'est le moment de passer à l'action, de protéger ce qui peut encore être sauvé du chaos. Ils se confronteront à des enjeux qui les dépassent mais leur volonté sans bornes va les mener à trouver leur propre chaos, leur désordre, leur extravagance.

Inspiration : le passage à l’âge adulte, la construction identitaire. Comment se démarquer et réagir au sein d'un groupe ?…

Projet présenté à L'Académie de l'Union & dans les collèges Limosin (Limoges), de Pierre Buffière et de Rochechouart.
Avec : Céléstin Allain-Launay, Roxane Coursault-Defrance, Robinson Courtois, Marianne Doucet, Luka Mavaetau
Ecriture et mise en scène : Coline Kuentz
Collaboration artistique : Ruslan Hordiienko
Regard extérieur : Robinson Courtois
Dramaturge référent : Guillaume Hasson
Construction des décors : Alain Pinochet (atelier décor du Théâtre de l'Union)
Durée estimée : 1h
Public : à partir de 11 ans

© Joris Rodriguez

MES TERRES FAUVES
Projet personnel de Joris Rodriguez

Représentations jeudi 9 décembre à 20h, vendredi 10 décembre à 14h, samedi 11 décembre à 20h, dimanche 12 décembre à 16h

" J’ai vu d’immenses nuages grisâtres s’échapper de derrière les montagnes. Des volutes gigantesques. Des monstres de fumées incandescentes recouvrir les étoiles. J’arrivais enfin sur le seuil du domaine familial. Cinquante-quatre hectares de terres agricoles calcinées. Dans le brouhaha des sirènes et le vacarme incessant des lances à eau, mes baskets blanches recouvertes de charbon, je voyais les étendues de pêchers, les chemins de vignes et les balançoires de mon enfance, rejoindre le ciel.
Dans ce paysage d’apocalypse, alors que la terre est encore rouge, je veux te raconter un voyage. Celui de ma chambre étudiante des combles de la capitale jusqu’au seuil de ma maison d’enfant près de la frontière espagnole. 896 kilomètres, 7 heures 30 de train, 19 arrêts, 2 correspondances, et tout autant de paysages, de rencontres et de songes qui ont mis au défi ma destinée. Suis-je l’héritier du Domaine Leal ? Suis-je ce fils aîné à qui l’on va confier l’entreprise familiale ? Suis-je au monde lié à la terre par la fatalité du sang ?
Hériter ou trahir, serais-je celui que l’on attend ? »
Alors qu’il vient d’obtenir sa licence agricole, alors que son frère l’attend pour redresser l’entreprise familiale, alors même qu’il s’apprête à emménager au village avec son amoureux Thomas, Ilyes Leal Ramos se confie. A la lisière de l’adolescence et de l’âge adulte, dans un voyage entre la capitale et sa province natale, son désir d’émancipation se heurte au pouvoir de la tradition et de l’héritage. Au fil des rails, des rencontres, des rêves et souvenirs, son voyage se fait initiatique. Sur les terres fauves de son enfance, dans la chaleur de ses vergers méditerranéens, Ilyes est à l’aube de renverser l’ordre établi.

Dans ce paysage d'apocalypse, alors que la terre est encore rouge, je veux te raconter un voyage. Celui de ma chambre étudiante des combles de la capitale jusqu'au seuil de ma maison d'enfant près de la frontière espagnole...

Avec : Adélaïde Bigot, Coline Kuentz, Siméon Ferlin, Jóni Ferreira Morgado
Ecriture et Mise en scène : Joris Rodríguez
Assistant à la dramaturgie et à la mise en scène : Hao Yang
Dramaturge référent : Guillaume Hasson
Composition musicale : Nicolas Porcher
Création lumière : Joris Rodríguez
Construction des décors : Alain Pinochet (atelier décor du Théâtre de l'Union) et Elyas Saint-Just
Régie : Antoine Guignard
Durée estimée : 1h20
Public : à partir de 16 ans