PERILS JEUNES - OSER CREER

2021-2022

parties

Infos

Partenariat entre L'Académie de l'Union, le CNSAD (Paris) et la Manufacture (Lausanne)

Les rencontres entre créateurs de la même génération des écoles de la plateforme de l'enseignement supérieur culture, permettent une circulation stimulante des idées, des énergies, des points de vues et de confronter les formations dans les différentes écoles.
Cette 3ème année de cursus est riche en croisement, et créations communes.

Baptême du feu !
Ce projet innovant, c’est la rencontre entre des jeunes comédien.ne.s et de jeunes metteur.re.s en scène d’Écoles Supérieures de Théâtre : les élèves de la Séquence 10 de l’Académie de l’Union et les élèves metteurs en scène du cursus de formation à la mise en scène « Jouer et mettre en scène » du CNSAD-PSL et du Master Mise en scène de la Manufacture à Lausanne.  Ce rendez-vous offre à ces jeunes artistes en devenir une opportunité unique de se rencontrer et d’essayer en toute liberté d’inventer le théâtre de demain.
Ces projets seront présentés en mai au Théâtre de l'Union puis à l’automne 2022 à Paris dans le cadre du Festival « Jouer et mettre en scène ». 

Théâtre de l'Union
> jeudi 19 mai • 19h
> vendredi 20 mai • 19h
> lundi  23 mai • 20h
> mardi 24 mai • 20h
> mercredi 25 mai • 20h 

Les 2 projets d'Héloïse Janjaud et de Simon Roth  élèves-metteurs et metteuses en scène du CNSAD 
Le projet de Charline Curtelin élève en Master de mise en scène à la Manufacture (Lausanne)

> Projet d'Héloïse Janjaud : "Porc épic"   Note d'intention - Lire ICI
 Mise en scène : Héloïse Janjaud
 Assistante à la mise en scène : Lucie Mancipoz
 Avec : avec Célestin Allain-Launay, Adelaïde Bigot, Lucile Dirand, Siméon Ferlin, Youness Polastron  
 Durée : 1h30
 Note :

Faire la fête
Faire bombance
Faire la noce, s'amuser
Se livrer à des réjouissances bruyantes et brutales
À plusieurs

Les humains, à la manière des porcs-épics, se rencontrent, s'apprivoisent, s'aiment, se blessent, s'éloignent, avant de recommencer dans une spirale incessante. Ils entretiennent laborieusement des relations pour clamer un semblant de vie sociale et laisser, derrière eux, une trace de leur passage.
Cassandre, elle, oiseau de nuit éternel, voulait juste fêter son anniversaire.

Dans cette fable urbaine, magique et poétique, s'entrecroisent les destins de Théodore, Slyvain, Noémie, Suzanne et Cassandre. Dieux d'aujourd'hui qui traversent nos actes quotidiens de violence, d'amour, de perte et d'héroïsme. Perdu.e.s dans une grande ville, ils se retrouvent à explorer cet abîme sans fin situé entre enfance et âge adulte.

> Projet de Simon Roth : "Catharsis"  Note d'intention - Lire ICI

 Mise en scène : Simon Roth
 Avec : Richard Dumy, Coline Kuentz, Hélène Luizard, Roxane Coursault-Defrance, Luka Mavaetau, Joris Rodriguez et Erdal Karagoz, en vidéo Sultan Ulutas.
 Durée : dytique 2 fois 1 heure avec entracte de 15 min

La fonction cathartique de l’œuvre d’art dont Aristote parle, dans seulement quelques lignes de sa Poétique, m’interroge. La catharsis, concept inauguré il y a plus de 2 000 ans, qui permettrait de purger nos passions par le théâtre a été le point de départ de ma proposition faite aux comédien.ne.s de l'Académie de l’Union, École Supérieure Professionnelle de Théâtre en Limousin. Dans une démarche documentaire, deux expériences ont alimenté nos réflexions. Ces deux pièces indépendantes sont présentées comme un diptyque. La première partie sera un questionnement sur cette notion de catharsis dans les jeux vidéo. La violence dans les jeux vidéo permet-elle de nous rendre moins violent ou, au contraire, nous y incite-t-elle ? Nous reviendrons ensuite au théâtre, domaine fondateur de la notion même de catharsis qui s’étend aujourd’hui dans tous les textes contemporains sur l’art. Le deuxième temps sera consacré à l'histoire qu'un ami kurde exilé me demande depuis plusieurs années de raconter sur scène. Nous essaierons donc de la mettre en récit, à lui de nous dire si cette forme se révèlera cathartique...

> Projet de Charline Curtelin : "Intérieur" de Maeterlink      

 Mise en scène : Charline Curtelin
 Scénographie : Alexandra Lapierre
 Création sonore : Emptone
 Collaboration artistique : Mathilde Augustak
 Regard dramaturgique : Jérôme Junod
 Avec : Mahealani Amaru, Robinson Courtois, Marianne Doucet
 Durée : 45 mn