Projet "Comètes"

2 au 5 mars 2022

parties

Infos

©Thierry Laporte

Il y a quelques mois, à mon arrivée au Théâtre et à l’Académie de l’Union, j’ai demandé à deux autrices - Marylin Mattéi et Métie Navajo - d’écrire des textes sur la très large thématique du Vivant. L’idée initiale c’était que les écritures envahissent l’Union comme le lierre les murs de béton.
Le lierre pour avancer, a parfois besoin d’évidences. Il y en avait deux : des élèves qui allaient sortir et rêvaient de jouer, et puis mon désir de travailler avec ce territoire. Il fourmille de talents, de grands arbres, de forêts et de fantômes. Les fantômes au théâtre, c’est souvent beau : on les invite et on leur parle, ils nous éclairent, nous hantent ou nous libèrent.
 
Avec la compagnie du Dagor, et moi-même nous allons avoir la chance de mettre en scène ces Comètes : des formes inédites et inouïes qui racontent la trace, la mémoire, et les légendes.
Ces Comètes ce sont deux formes qui vont sillonner le territoire à partir de janvier 2023, avec les élèves de la séquence 10.
 
Du côté de Marilyn Mattéi, c’est la découverte de l’école au sein d'une forêt, avec une piscine qui ressemble à une flaque d'eau, un panier de basket délabré et une maison aux multiples présences "invisibles" qui a déclenché l’envie de travailler sur la trace de Tchekhov.
Les personnages de Tchekhov sont des funambules qui évoluent sur le temps qui est en train de s'éteindre, de muter : ils sont héritiers d'un temps qui va disparaître, et assistent à un changement historique, social, économique voire politique.
 
Du côté de Métie Navajo, cela tourne autour des contes et légendes du Limousin, des arbres coupés devant la maison et des fantômes. Pour mieux convoquer le présent et le futur, les élèves improvisent des légendes qui existent depuis la nuit des temps. Comment les histoires se transmettent-elles ? Comment la forêt est-elle témoin des grandes histoires de tous les temps ?
Des histoires mémorielles pour mieux travailler l’hybridation des récits, comment ensemble pouvons-nous ne pas seulement raconter du point de vue humain ?
 
Deux expériences artistiques qui rassemblent, et convoquent notre envie de rencontrer le public en osant affirmer que le vivant nous meut encore et toujours !

Aurélie Van Den Daele

La saison prochaine / les projets seront présentés au Théâtre de l'Union puis en tournée

UN BEAU DÉSASTRE (titre provisoire) De Marilyn Mattéi & Métie Navajo • Mise en scène Aurélie Van Den Daele
DANS LES TÉNÈBRES TOUT S’ÉLANCE (titre provisoire) De Métie Navajo • Mise en scène Compagnie du Dagor - Marie Blondel - Julien Bonnet - Thomas Gornet

Théâtre de l’Union
jeudi 2 février • 19h • 20h30
vendredi 3 février • 10h • 14h
samedi 4 février • 17h • 18h30
lundi 6 février • 10h • 14h30
mardi 7 février • 10h • 14h30