Création d'après "Leurs enfants après eux"

lundi 1er juin au dimanche 7 juin 2020

parties

Infos

Création du Grand Cerf Bleu (Laureline Le bris-Cep, Jean Baptiste Tur, Gabriel Tur) avec la Séquence 10 de L’Académie (ESPTL)
D’après Leurs enfants après eux de Nicolas Mathieu (Actes Sud) - Prix Goncourt 2018

Résumé : 
Août 1992. Une vallée perdue quelque part dans l’Est, des hauts-fourneaux qui ne brûlent plus, un lac, un après-midi de canicule. Anthony a quatorze ans, et avec son cousin, pour tuer l’ennui, il décide de voler un canoë et d’aller voir ce qui se passe de l’autre côté, sur la fameuse plage des culs-nus. Au bout, ce sera pour Anthony le premier amour, le premier été, celui qui décide de toute la suite. Ce sera le drame de la vie qui commence.
Avec ce livre, Nicolas Mathieu écrit le roman d’une vallée, d’une époque, de l’adolescence, le récit politique d’une jeunesse qui doit trouver sa voie dans un monde qui meurt. Quatre étés, quatre moments, de Smells Like Teen Spirit à la Coupe du monde 98, pour raconter des vies à toute vitesse dans cette France de l’entre-deux, des villes moyennes et des zones pavillonnaires, de la cambrousse et des ZAC bétonnées. La France du Picon et de Johnny Hallyday, des fêtes foraines et d’Intervilles, des hommes usés au travail et des amoureuses fanées à vingt ans. Un pays loin des comptoirs de la mondialisation, pris entre la nostalgie et le déclin, la décence et la rage.

Note d’intention :
« La crise ce n’était plus un moment, c’était leur position dans l’ordre des choses, un destin, le leur » NM

Nous chercherons avec les 16 académiciens, à bâtir un spectacle à partir de ce roman d’apprentissage qui de fil en aiguille devient choral, comme un portrait collectif en forme de mosaïque, où tous les milieux sociaux sont représentés, où chacun a ses raisons, où l’auteur s’est efforcé de restituer, le plus exactement possible, les odeurs, les climats, les gens, sans juger qui que ce soit.

Nous chercherons comment faire théâtre d’un récit, comment en retrouver la précision des sensations et des situations. Comment en partant de ces élèves-acteurs, de ce qu’ils sont ou des adolescents qu’ils ont été, nous nous rapprocherons de la réalité des personnages et d’un écho possible chez les spectateurs qui les découvrirons.

Cela nous semble faire sens de construire et de jouer ce spectacle avec de jeunes acteurs pas si loin de leurs adolescences, dans un territoire comme celui de Limoges et ses alentours proche à bien des égards des réalités économiques sociales et même géographiques décrites dans le roman de Nicolas Mathieu. Et de pouvoir le jouer en plein air, dans l’espace public avec un dispositif simple et adaptable, permettant une proximité et une adresse directe aux spectateurs.