École supérieure de théâtre de l'Union

LE MOT D'AURELIE VAN DEN DAELE

Basée à Saint-Priest-Taurion et à Limoges, en lien étroit avec le Théâtre de l’Union - CDN du Limousin, l’École supérieure de théâtre de l’Union est une école supérieure d’art dramatique qui forme des interprètes durant 3 ans.
L’École se veut école-monde, à la croisée des chemins, des esthétiques, des écritures. Elle propose une formation plurielle : à l’art dramatique, à l’art vidéo, aux écritures scéniques, classiques et hybrides, aux regards curieux et aiguisés. En étroite collaboration, la directrice Aurélie Van Den Daele et le directeur des études Paul Golub choisissent des personnalités du monde artistique pour développer des voies de transmission
singulières.
L’École est un lieu initiatique, un laboratoire, un endroit pour s’essayer : une chambre d’écho aux attentes et aux rêves de chaque élève-artiste qui y entre.
Avec son lieu de travail à Saint-Priest-Taurion, en milieu rural, l’École de l’Union est propice à la recherche, comme Une Chambre à soi de Virginia Woolf. Cette situation se complète d’une grande ouverture vers « les
ailleurs » : en questionnement sur l’altérité, les déplacements et les perspectives, elle est en lien avec d’autres écoles supérieures d’art et des partenaires nationaux et internationaux. La formation est ponctuée par des
voyages d’étude à l’étranger, et des échappées dans d’autres théâtres et structures artistiques. Les élèves de la Séquence 11 (2022-2025), partageront leur quotidien durant une année avec les jeunes du Groupe 2 (2022-2023) de la CPI Classe Préparatoire Intégrée dédiée aux Outre-mer, initiative unique en France. Deux promotions d’horizons divers, réunies dans un environnement arboré, en lien étroit avec le Théâtre de l’Union, vivier de croisement d’artistes, s’enrichiront de leurs différences. Un suivi est proposé aux élèves en aval de la formation, pour accompagner l’éclosion des désirs artistiques.
Ils et elles seront notamment à rencontrer les artistes associé.e.s du Théâtre de l’Union : Elsa Granat, Charlotte Lagrange, Alice Laloy et Gurshad Shaheman, mais aussi avec les artistes des saisons à venir.
L’École est le lieu où les élèves-artistes développent leurs sens du présent et du vivant, portant un regard sensible et mouvant sur le monde.

Aurélie Van Den Daele, directrice et metteuse en scène

L’ÉCOLE SUPÉRIEURE DE THÉÂTRE DE L'UNION (anciennement dénommée L'Académie de l'Union), UN PEU D' HISTOIRE 

L’Ecole supérieure de théâtre de l'Union a fêté ses 20 ans en 2017. Depuis sa création, l’école a connu 10 promotions. La Séquence 10, composée de huit comédiennes et huit comédiens, est sortie en juin 2022.  L’Estu est l’une des six écoles nationales supérieures d’art dramatique en France à être adossée à un théâtre de création : le Théâtre de l’Union - Centre Dramatique National du Limousin.

C’est en 1997 que Silviu Purcarete, metteur en scène roumain, alors directeur du Théâtre de l’Union, fonde L'Académie théâtrale et en confie la direction des études à un de ses fidèles comédiens, Paul Chiributa. Que l’artisan-comédien devienne un artiste à part égale avec le poète et le metteur en scène, est l’ambition portée de l’école. Celle-ci s’ouvre déjà sur l’Europe : Roumanie, Grèce… Sous l’égide de Pierre Pradinas, qui prend la direction du Centre Dramatique National, il est proposé en 2009 à Anton Kouznetsov, comédien et directeur de théâtre russe, d’assurer la responsabilité pédagogique de L'Académie. Un pont solide est alors jeté entre la France et la Russie, notamment avec l’Académie Nationale de Saint-Pétersbourg (aujourd'hui nommée L'Institut d'État des Arts Scéniques de Saint-Pétersbourg) et le Centre National Meyerhold de Moscou.

En 2013, après le décès brutal d’Anton Kouznetsov, L'Académie choisit pour la troisième fois consécutive de confier l’encadrement de ses études à un artiste né à l’étranger : Paul Golub, metteur en scène américain. L'école a été dirigée par Pierre Pradinas jusqu'en 2012 , puis par le metteur en scène Jean Lambert-wild de 2013 à décembre 2020. 

Elle est dirigée actuellement par Aurélie Van Den Daele.

L’ÉCOLE SUPÉRIEURE DE THÉÂTRE DE L'UNION, UN ESPACE D’IMMERSION…

L’Estu est la seule école nationale de théâtre à être implantée hors milieu urbain. À Saint-Priest-Taurion, douze kilomètres de Limoges, au milieu des arbres du Parc du Mazeau, dominant la Vienne qui serpente toute proche, c’est une magnifique bâtisse du 19ème siècle qui abrite les jeunes comédiens et comédiennes. L'école, d’une superficie de 1200 m2, dispose d’un plateau, de salles de répétition et de cours, de loges, de locaux vidéo, montage et musique, d’un centre de documentation, d’un atelier de construction, d’un espace de vie. Tout est propice ici, loin de l’agitation de la ville, à un climat serein de concentration, de réflexion, d’investissement. Cette vie, en semi-autarcie, incite à la solidarité et à la responsabilité face à la nécessité d’une vie collective. Cette immersion permet de se confronter à la synergie qui fonde le métier de comédien : une personnalité au service d’une équipe.

L’ÉCOLE SUPÉRIEURE DE THÉÂTRE DE L'UNION, UN LIEU DE RENCONTRES ET D’ÉCHANGES…

L’école développe des partenariats d’une grande richesse avec : l’École Nationale Supérieure d’Art de Limoges (ENSA), à travers différents ateliers mutualisés et la participation active de ses étudiants à la création des décors, costumes, affiches ; le Sirque - Pôle National Cirque Nexon Région Nouvelle-Aquitaine, à travers des stages et des créations ; Les Francophonies- Des écritures à la scène, à travers la participation à ses festivals (lectures, mise en espace...). Elle accueille ponctuellement lors de cours stages en immersion des élèves du Conservatoire de Limoges mais aussi hors région (Amiens, Orléans, Avignon ...), ainsi que pour des sessions d'observation, les lycéens en option théâtre de Limoges.

L'école a pour projet de développer de nouveaux partenariats aussi bien dans la région, avec la Maison Maria Casarès que nationalement (le Festival du Jamais Lu, la Mousson d’été,etc.).

Depuis 2007, une convention signée avec l'Université de Limoges régit un accord pédagogique fondé sur la complémentarité des enseignements. Le programme est établi de façon conjointe.  A compter de la rentrée 2022-2023, les cours de L1 et L2 seront regroupés sur 2 semaines par semestre. Les élèves bénéficient du statut étudiant et de tous les services proposés par le CROUS.

Au terme de leurs études, les étudiants-comédiens, inscrits de fait à l'Université de Limoges, obtiennent deux diplômes : *le Diplôme National Supérieur Professionnel de Comédien (DNSPC) et la Licence professionnelle "Métiers de la Culture pour le Développement Territorial".

Ils bénéficient également d’un dispositif d'insertion qui permet une aide à l’embauche durant les quatre années qui suivent leur sortie.

L’ÉCOLE SUPÉRIEURE DE THÉÂTRE DE L'UNION, UN PARCOURS D’ARTISAN, UNE TRAJECTOIRE D’ARTISTE…

Durant un cursus de trois ans, fait de stages intensifs, de rencontres et de voyages, la jeune comédienne, le jeune comédien acquiert de solides bases techniques donnant accès à toutes les potentialités de son instrument. L’école crée les conditions qui attisent son désir de connaissance. Les jeunes acteurs et actrices ne deviennent pas qu’ interprètes ou exécutants, mais des artistes en perpétuel éveil face à l’évolution de leur art, aux mouvements du monde, à la connaissance de soi et de la vie.

Première année : celle de la découverte, révélatrice des capacités en sommeil, levant les blocages, délivrant l’imaginaire, inculquant les fondamentaux du jeu, explorant chaque discipline : voix, mouvement, improvisation. Celle des premières traversées du texte, et du premier voyage à l’étranger.

Deuxième année : celle des stages intensifs autour du corps et de la voix. Celle de l’étude approfondie du texte dramatique : apprendre à lire, à comprendre, à analyser, à maîtriser, à s’approprier, à développer une vision esthétique. Année durant laquelle s’ébauchent des projets personnels conçus à partir d’une thématique donnée. Année qui se clôt par la création d’un spectacle dirigé par un metteur en scène invité ou par le responsable pédagogique.

Troisième année : celle des expériences fondatrices s’incarnant pleinement dans une matérialité de création et de production avec l’édification des spectacles de sortie, la collaboration avec les artistes invités, la multiplication des échanges avec l’étranger. Année de l’aboutissement et des représentations sur la scène du Centre Dramatique National des projets personnels ébauchés en seconde année. Une période charnière entre la formation et l’insertion dans le monde professionnel.

L’ÉCOLE SUPÉRIEURE DE THÉÂTRE DE L'UNION, AU CENTRE DE LA FRANCOPHONIE ET DES OUTRE-MER…

La Région Nouvelle Aquitaine et en particulier la Ville de Limoges ont une culture et une histoire tournées vers la Francophonie et l’Outre-mer qui irrigue nombre de ses institutions, qu’elles soient universitaires, artistiques ou culturelles. 

L’Estu est à l’initiative d’une plateforme pour la formation à l’art dramatique dédiée aux Outre-mer, qui se traduit, entre autre, à depuis septembre 2018 par la mise en oeuvre d’une classe préparatoire à destination de jeunes âgés de 18 ans et plus, issus des territoires d’Outre-mer. Cette classe préparatoire a pour vocation de les préparer au concours des douze écoles nationales supérieures d’art dramatique que compte la France métropolitaine mais aussi de leur faciliter les concours aux autres écoles nationales de l’espace francophone. 

L’ÉCOLE SUPÉRIEURE DE THÉÂTRE DE L'UNION, AU COEUR DU MONDE…

Depuis sa création en 1997, L’Estu jouit d’une dimension internationale majeure. Celle-ci est structurée, à l’heure actuelle, par des échanges et des partenariats avec l’Institut d’État Russe des Arts Scéniques de Saint-Petersbourg (en convention depuis 2010) et des partenariats en construction avec L'Indianostrum theatre à Pondichery (Inde), l'École nationale de théâtre à Montréal (Canada), l'Institut français de Casablanca (Maroc), mais aussi en Europe à travers le Goethe Institut à Munich (Allemagne).

L'Estu a par le passé développé des projets avec la Nouvelle scène de Théâtre Alexandrinski à Saint-Pétersbourg (Russie), le Cégep de St Hyacinthe (Canada), le Festival L'Univers des mots à Conakry (Guinée), le K'Arts de Séoul (Corée), la Cie d'Oriza Hirata (Japon). 

Cette dimension internationale est nourrie en permanence par des pédagogues étrangers venus du monde entier, dirigeant des stages techniques et d’interprétation ou des master-class.

* Le Diplôme National Supérieur Professionnel de Comédien atteste l’acquisition d’une qualification professionnelle pour l’exercice du métier de comédien. Il est inscrit au répertoire national des certifications professionnelles au niveau 6 de la nomenclature interministérielle des niveaux de certification.
Le diplôme national est délivré par les établissements d'enseignement supérieur accrédités à cette fin par le Ministre chargé de la culture. Cette accréditation est prononcée pour une durée de cinq ans au plus.

La Licence professionnelle Métiers de la Culture pour le Développement Territorial est  délivrée par l’Université de Limoges. En tant qu’établissement d’enseignement supérieur, la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines (FLSH) est engagée dans un partenariat avec L’Académie de l’Union depuis 2007, avec un renouvellement de la convention tous les trois ans en fonction des promotions ou « séquences ».
 L’Université de Limoges, tient fortement à s’inscrire dans une dynamique du développement de la Culture par la reconnaissance du domaine culturel au sein de ses enseignements, grâce aux partenariats établis et aux diplômes délivrés. À ce titre, l’Université offre une chance complémentaire aux comédiens diplômés par la Licence professionnelle de s’insérer dans l’économie de la Culture et dans son rayonnement.