La Plateforme

La Plateforme

La très faible présence historique d'élèves comédiennes et comédiens issus des territoires des Outre-mer dans les écoles supérieures d'art dramatique manifeste un indéniable déficit d'équité culturelle et territoriale.

Ce constat est d'autant plus paradoxal que le théâtre des Outre-mer a eu et a toujours un rôle majeur dans l'histoire de la langue et de la dramaturgie francophone, et qu'il connaît un essor important dans ces territoires.

De plus, la Région Nouvelle-Aquitaine et en particulier la Ville de Limoges ont une culture et une histoire tournées vers la Francophonie et les Outre-Mer qui irriguent nombre de leurs institutions, qu’elles soient universitaires, artistiques ou culturelles. 

Jean Lambert-wild, directeur du Théâtre de l’Union - Centre Dramatique National du Limousin et de L’Académie de l’Union - École Supérieure Professionnelle de Théâtre du Limousin, a souhaité inscrire la question des Outre-Mer, et plus largement de la Francophonie, au sein du projet artistique du Théâtre de l’Union et du projet pédagogique de L'Académie de l'Union, en s’appuyant sur les forces et les dynamiques déjà en place. 

1. Objectifs de la plateforme

L’Académie de l’Union et le Théâtre de l’Union, en collaboration avec le Centre Dramatique National de l’océan Indien (CDNoI) à La Réunion, ont initié depuis 2018 une Plateforme pour la formation à l’art dramatique dédiée aux Outre-mer afin de favoriser le développement et la circulation d’artistes ultramarins.

La Plateforme pour la formation à l’art dramatique dédiée aux Outre-mer se traduit, entre autres, depuis septembre 2018 par la mise en œuvre d’une classe préparatoire à destination des jeunes issus des territoires d’Outre-mer.

Elle se déploie sur la base d'une alternance, avec une année consacrée à la classe préparatoire intégrée, et la suivante à relayer, sur les territoires des Outre-mer, les actions destinées à favoriser l'ensemble des formations et des initiatives pédagogiques dans le domaine de l'art dramatique ainsi qu’à l’ouverture des concours d’entrée de la classe préparatoire intégrée sur les différents territoires ultramarins en vue du recrutement de la nouvelle promotion.

Le rôle des référents sur les trois zones géographiques (Caraïbes/Atlantique, Océan Indien, Pacifique) est essentiel à cet égard. Tenant compte des spécificités territoriales, culturelles, géographiques et institutionnelles de leur territoire, ils mettent en place des actions destinées au repérage, à la maturation puis à l'insertion professionnelle des jeunes ultramarins.

L'ambition de la formation prodiguée dans la classe préparatoire intégrée mise en place à L'Académie de l'Union est double. Il s'agit d'abord de remédier au déficit d'équité culturelle et territoriale, autrement dit de favoriser l'accès des candidates et candidats issus des Outre-mer aux treize écoles supérieures d’art dramatique en France (et éventuellement, aux grandes écoles francophones de Suisse, de Belgique ou du Québec) en les faisant bénéficier d'un cursus adapté. Mais il s'agit également, et simultanément, d'inscrire leur parcours dans une dynamique plus large, qui prend en compte et amplifie la richesse du multiculturalisme.

Outre des modules traditionnels destinés à la préparation des concours nationaux, la classe préparatoire intégrée présente un certain nombre de spécificités. L'encadrement porte une attention particulière à l'accueil d'élèves éloignés de leurs familles, de façon à favoriser leur intégration dans l'école et dans la vie locale. En termes pédagogiques, il ne s'agit en aucun cas de formater ces élèves ultramarins, mais d'élargir encore leurs horizons en organisant la rencontre avec des artistes, des formateurs et des pédagogues issus tant des territoires des Outre-mer que de la métropole ou d'autres nationalités. Enfin, la classe préparatoire intégrée offre à ces futurs artistes la chance de tisser un réseau unique en se formant avec des comédiennes et des comédiens venus d'autres territoires français, ultramarins et régionaux.

Les anciens élèves de cette classe singulière peuvent ainsi démultiplier la créativité des territoires des Outre-mer tout en inscrivant leur action poétique et théâtrale dans des perspectives nationales, régionales, et internationales. Il en résultera un vivier unique qui enrichira l’art dramatique.

2. Les conditions d’accès à la classe préparatoire intégrée

La classe préparatoire intégrée, ouverte exclusivement aux candidates et candidats résidant dans les territoires des Outre-mer, a pour objectif de préparer une dizaine de candidates et candidats aux concours des treize écoles supérieures d’art dramatique en France.

L’Académie de l’Union proposera, de septembre 2020 à juin 2021, une formation intensive ouverte aux candidates et candidats ayant leur baccalauréat ou étant en instance de l’avoir (une copie du diplôme ou du relevé de notes du baccalauréat devra être transmise à L’Académie de l’Union), âgés de moins de 24 ans à l’entrée en formation.

Aucune condition de nationalité n'est imposée. Une compréhension de la langue française est néanmoins indispensable pour bénéficier pleinement de l'enseignement prodigué dans la classe préparatoire intégrée.

3. Les procédures de recrutement de la classe préparatoire intégrée

Pour chaque zone, l’admission dans le cursus est décidée par un jury composé au minimum de trois personnes, comprenant un membre de l’équipe de L’Académie de l’Union (son directeur ou son responsable pédagogique), le référent local et des personnes qualifiées sur le territoire.

Chaque candidate et candidat devra compléter un dossier comportant une fiche de renseignement détaillée, une lettre de motivation et les pièces justificatives demandées.

L’examen d’entrée comprendra les épreuves suivantes : une scène dialoguée, un parcours libre et un entretien individuel portant sur les motivations de la candidate ou du candidat.

L’examen d’entrée sera organisé en un tour. Il aura lieu dans les territoires ultramarins. La parité sera prise en compte.

Au terme du concours, L’Académie de l’Union et les référents locaux publieront la liste des candidates et candidats admis dans la classe préparatoire intégrée, avec une liste des personnes admises sur liste complémentaire.

4. Les critères de sélection de la classe préparatoire intégrée

Les candidates et candidats seront jugés sur leurs aptitudes artistiques, mais aussi sur leur potentiel à bénéficier du dispositif mis en place par la Plateforme puis à contribuer à ses objectifs en termes de développement des territoires et d'approfondissement du maillage d'un réseau de création et de diffusion prenant en compte la spécificité des territoires des Outre-mer.

5. La formation dans la classe préparatoire intégrée

La classe sera installée au sein même de l’école, à Saint-Priest-Taurion, et partagera les locaux de la promotion en cours, ainsi que des activités communes. Certains ateliers pourront avoir lieu au Théâtre de l’Union, Centre Dramatique National du Limousin.

Au sein de ces deux lieux, les élèves disposeront d’un lieu de travail adapté à la pratique de l’art dramatique et d’une offre d’espaces leur permettant de développer leur travail personnel ou de répéter entre eux en dehors des heures de cours.

La formation théorique et pratique comprendra un minimum de trente-deux heures de cours hebdomadaires dispensés sur trente-deux semaines de septembre à juin. L’organisation globale des études se fera principalement sous forme de stages allant d’une à quatre semaines incluant chaque semaine une demi-journée consacrée à la culture générale et théâtrale.

Dispensée par des artistes et des pédagogues reconnus, dont certains viendront des territoires des Outre-mer, la formation s’articulera principalement autour d’ateliers d’interprétation, de travail corporel et vocal, mais aussi d'écriture. D’autres disciplines artistiques, ainsi que des cours théoriques, viendront compléter le cursus.

Dans le but de favoriser la réussite aux concours d'entrée dans les écoles supérieures d’art dramatique, des stages spécifiques seront dédiés à la préparation du passage des scènes « classiques » et des scènes « contemporaines » avec un entraînement spécifique aux concours, permettant aux jeunes une « mise en condition » de ces situations potentiellement éprouvantes et déstabilisantes.

Outre la réussite aux concours des écoles supérieures d’art dramatique, un objectif essentiel est de permettre aux élèves de s'emparer des enjeux du multiculturalisme. A cet égard, l’intégration dans l’équipe pédagogique d’intervenants venus et issus des territoires des Outre-mer est essentielle.

Les cours de culture générale et théâtrale renforceront leur parcours et leur permettront de mieux appréhender les faits et les personnes qui ont fabriqué l’histoire théâtrale de leurs territoires d’origine et comment cette histoire se situe dans le contexte théâtral national, européen et mondial.

Tout au long de cette formation, les élèves bénéficieront d’un parcours culturel spécialement conçu pour eux, incluant notamment un programme de spectacles et des rencontres avec les équipes artistiques du Théâtre de l’Union.

Afin de gérer au mieux leur intégration dans cette classe au recrutement culturel et social particulièrement varié, des tuteurs seront attribués aux élèves. Ces tuteurs pourront être des élèves de L'Académie de l'Union (anciens ou en formation) aussi bien que des familles. Ils devront s'assurer que les élèves venus des territoires des Outre-mer s'adaptent à ce nouvel environnement, en leur apportant un soutien moral et logistique pendant les étapes importantes de l'année de formation : installation à Limoges, déplacements aux concours, démarches logistiques et administratives, découverte de la région, etc.

La coordinatrice encadrant la Plateforme dédiée aux Outre-mer à L’Académie de l’Union veillera également au bon déroulement de l'année en coopération avec le référent de la zone dont est issu l'élève.

Sur le plan pratique, il est également à noter qu’au-delà des aides matérielles mises en place pour les élèves, L’Académie de l’Union, en partenariat avec la Fondation Culture & Diversité, prendra en charge les frais liés aux concours (droits d’inscription, transports et déplacements).

Si un élève est admis dans une école supérieure d’art dramatique, il l’intégrera à l’issue de son année de formation en classe préparatoire intégrée. Dans le cas contraire, il pourra revenir en métropole au cours de l’année suivante pour présenter les concours qu'il n'aurait pu passer pour des raisons calendaires et il bénéficiera à ce titre d'un accueil et d'un encadrement spécifique à L'Académie de l’Union. La Fondation Culture & Diversité accompagnera par bourses, pendant toute leur scolarité, les élèves ayant intégré une des treize écoles d’art dramatique suite à leur année en classe préparatoire intégrée.